Comment garder vos oiseaux au chaud en hiver ?

Les températures froides, tant qu’elles sont au-dessus de 0, posent généralement très peu de risques pour la plupart des oiseaux que nous gardons en captivité. Les intempéries tels que les vents froids et les courants d’air, l’exposition au vent et à la pluie, ou encore les infections fongiques/bactériennes sont les vrais tueurs.

1. Fournir une source de chaleur à vos oiseaux

Si le froid est le problème, la solution évidente est de fournir de la chaleur. On peut se procurer des lampes chauffantes et des perchoirs chauffants conçus spécialement pour les oiseaux, et les oiseaux apprennent rapidement à s’asseoir près d’eux ou sur eux lorsqu’ils ont froid. Assurez-vous que les oiseaux ne peuvent pas entrer en contact avec la source de chaleur, sinon ils pourraient se brûler. Une solution populaire à ce problème est de placer des globes chauffés à l’intérieur de pots en terre cuite, ce qui limite également la quantité de lumière dans la volière la nuit.

2. Orientation de la volière

Assurez-vous que les faces exposées de votre volière sont placées à l’abri du vent et de la pluie. Vous devriez également vous assurer que votre volière reçoit la lumière directe du soleil le matin, afin que vos oiseaux puissent prendre un bain de soleil pour se remettre du froid matinal.

3. Protéger sa volière du froid

Si vous n’êtes pas en mesure de positionner la volière loin du vent direct et de la pluie, la meilleure option est de la couvrir. Une bâche sur les parties métalliques de la volière est généralement suffisante, mais des bâches en plastique transparent ou des stores permettent une bien meilleure observation des oiseaux. Le plastique transparent a l’avantage supplémentaire de créer un effet de serre, ce qui rend la volière beaucoup plus chaude. Non seulement les températures froides sont-elles plus tolérables en hiver, mais la chaleur supplémentaire vous permet de prolonger la saison de reproduction jusqu’à la fin de l’automne et au début du printemps.

4. Entretenir les planchers secs

Si les planchers de votre volière sont mouillés pendant de longues périodes, des problèmes de santé dans votre troupeau sont inévitables. Les bactéries et les champignons provenant des excréments d’oiseaux et de la nourriture jetée prospéreront dans des conditions humides et se transmettront rapidement à vos oiseaux, surtout s’ils aiment chercher des graines et des insectes sur le sol. Si de l’eau pénètre dans votre volière, renseignez-vous sur sa provenance et arrêtez-la immédiatement.

5. Adapter l’alimentation de vos oiseaux

Le métabolisme d’un oiseau produit de la chaleur lorsqu’il décompose les aliments. Pour profiter au maximum de ce trait de caractère, donnez à vos oiseaux des aliments extra riches lorsqu’il fait froid. L’avoine, le maïs et les graines pour oiseaux à base de tournesol sont tous réputés pour aider les oiseaux à faire face aux températures froides. La conception réfléchie d’une volière est la meilleure façon de s’assurer que vos oiseaux sont capables de supporter les rigueurs de l’hiver. Rappelez-vous que les oiseaux vivent naturellement à l’extérieur et peuvent tolérer les températures extrêmes bien mieux que les humains, il n’est donc pas nécessaire d’en faire trop.. Si vous habitez dans une région où le mercure descend régulièrement sous 0, il peut être préférable de consulter un club d’oiseaux pour obtenir des conseils sur le logement de vos oiseaux dans votre région. Il se peut que vous ayez besoin d’amener vos oiseaux dans une volière intérieure pendant l’hiver ou d’enfermer complètement la volière extérieure.

Laisser un commentaire